S'asseoir de "Thich Nhat Hanh"

Morceaux choisis

 

Je suis chez moi, je suis arrivé

Quand vous vous asseyez, faites-le de façon à ressentir que vous êtes chez vous. S’asseoir n’est pas lutter pour arriver quelque part. Quand vous vous asseyez, asseyez- vous de telle sorte que vous vous voyez arrivé dans l’instant présent. Savourez votre arrivée. Quelle merveille de vous sentir chez vous, de sentir que votre demeure véritable est dans l’ici et maintenant ! En vous asseyant ainsi, la joie et la paix deviennent réalité ? Vous irradiez cette joie et cette paix, et cela profite à tout votre entourage.

Ne rien faire

Pensez aux arbres qui forment une forêt : ils ne parlent pas mais chacun ressent la conscience de ses congénères. Quand vous les regardez, vous pouvez croire qu’ils ne font qu’un, mais en réalité, ils poussent et fournissent de l’air pur aux êtres vivants, pour qu’ils puissent respirer. Plutôt que de représenter la méditation assise comme une pratique de concentration, de regard profond et de réalisation, je préfère la décrire comme le plaisir de ne rien faire. S’asseoir, c’est avant tout se délecter du plaisir de s’asseoir, du plaisir d’être pleinement vivant et en contact avec les merveilles de notre corps qui fonctionne avec les merveilles autour de nous : l’air frai, la voix des personnes près de nous, les chants des oiseaux, les couleurs du ciel toujours très changeantes…..

 

Savourez votre respiration

Quand vous vous asseyez, la première chose à faire est de prendre conscience de votre respiration. Prendre conscience de sa respiration est la première étape de l’attention à soi. En prenant conscience de votre inspiration et de votre expiration, vous pouvez observer comment votre souffle se déplace dans votre corps. Vous commencez à prendre soin de votre corps et de votre esprit, et à trouver la joie dans le simple fait de respirer. Chaque inspiration peut apporter de la joie, chaque expiration peut apporter calme et détente. C’est une raison suffisante pour s’asseoir. Nous avons besoin de devenir plus intelligent ou de nous éveiller pour nous asseoir. Nous pouvons nous asseoir simplement pour apprécier l’assise et la respiration.