Méditation sur le mantra SO HAM

Méditation sur le mantra  SO HAM

 

Article  issus de la revue yoga n°272 André VAN LYSEBETH 

Méditation sur un mantra

Toute cette méthode de méditation est basée sur la répétition du

mantra suivant:

"JE ... SUIS ... "CELA" ... QUI ... VOIT ... "

Mais on ne le répète pas n'importe comment ! La répétition doit

être synchronisée avec la respiration consciente.

JE .. , inspiration

SUIS expiration

"CE- inspiration

LA" .. , expiration

QUI inspiration

VOIT expiration

Tu es cela qui voit

La respiration doit être très lente et silencieuse. Chaque syllabe

correspond ainsi à un mouvement respiratoire. C'est la raison pour

laquelle on utilise le mot "VOIT" au lieu de "PERÇOIT", qui

serait préférable mais romprait le rythme.

Comme l'être humain est avant tout un animal visuel, le mot

"voit" suffit et convient parfaitement. Vous remarquerez qu'on utilise

"CE-LA" et non pas "CELUI" ou "CELLE", qui implique une

idée de personne, de sexe, donc de conditionnement. Comme le

"CE-LA" est neutre et imprécis, c'est exactement ce qu'il nous

faut. Vous aurez remarqué, en plus, que "CE-LA" est le seul mot

du mantra qui ne soit pas monosyllabique, et est le mot-clé du

mantra.

Une répétition purement verbale et mécanique n'aurait guère

d'intérêt, sauf peuttre d'apaiser les turbulences mentales, mais

tel n'est pas notre objectif principal du moment!

Il s'agit dtre très conscient du souffle qui entre ou sort, lentement,

profondément, et de se pénétrer du SENS de chaque syllabe.

Répétition continue, sans hiatus

Inutile de préciser qu'il ne doit pas y avoir d'interruption après le

premier mantra, mais qu'il faut aussitôt enchaîner avec la répétition

suivante et ce pendant toute la durée de l'expérience. Retenez

qu'il ne faut pas "comprendre" intellectuellement le sens de chaque

syllabe, mais bien en "sentir" la signification profonde.

"Je", c'est l'entité pensante qui dirige son attention vers l'expérience.

"Suis" implique une notion d'existence pure.

"Cela", c'est ce spectateur inconnaissable (pour l'intellect) qui est

derrière le "je".

"Qui ... voit" implique la dissociation du spectateur et du spectacle.

Après un certain temps de pratique, on abandonne le "qui voit"

pour ne plus prononcer que "Je suis CELA"

"JE ... SUIS '" CE- ... LA".

L'étape suivante consiste à oublier les mots………

Tu es cela qui voit 

L'expérience du "JE SUIS CELA" sans mots, uniquement sur le

souffle. Le OM - OM - OM - OM peut lui succéder.

L'adepte peut poursuivre jusqu'à ce qu'apparaisse un sentiment de

détachement complet du spectacle et la prise de conscience

d'ETRE tout simplement, sans conditions, dans la JOIE et la

PAIX.

Alors s'établira une joie, source de dynamisme, purifiante, intégrante,

qui harmonise tout le psychisme, libère l'intuition et permet

de faire face à toutes les circonstances de la vie extérieure,

quelles qu'elles soient. Seul celui qui a réalisé en lui l'unité du

petit moi avec le Spectateur profond est "créatif', productif, et

n'est plus lié par ses actions. Il est libéré des contingences matérielles

et capable de posséder et d'utiliser les biens matériels sans

être lié ni absorbé par eux. Lui seul peut conntre la rénité à travers

toutes les inévitables tribulations de la vie. Lui seul peut

 

conntre le sens de sa vie et de la Vie.